Les symptômes

Les symptômes varient selon le patient et selon la phase de la maladie.

Il est compliqué de déterminer l’évolution des symptômes car la courbure du pénis peut se stabiliser, s’aggraver ou dans de rares cas régresser.

Les affections possibles sont :

  • Des douleurs : Elles sont perceptibles lors de la première phase de la maladie (6 premiers mois) chez un patient sur deux. Dans certains cas, ces douleurs apparaissent lors de l’érection ou des rapports sexuels. Dans d’autres cas, ils persistent lorsque le pénis est à l’état flaccide.
  • Une déformation du pénis : Sa sévérité dépend de l’étendue de la zone fibreuse, de la localisation de la plaque et de la capacité érectile résiduelle.
  • Un manque de rigidité d’une partie ou de toute la verge.
  • Une dysfonction érectile.
  • Une réduction du débit artériel.
  • Une mauvaise régulation du système veino-occlusif.
  • Un rétrécissement ou un étranglement de la verge.
  • La présence de nodules palpables à travers la peau.
  • Des calcifications de la verge.
  • Une diminution de la sensibilité du gland causée par la compression du nerf dorsal.

Ceci peut vous intéresser:

Les causes de la maladie de Lapeyronie

Les traitements envisageables