Les thérapies possibles

Restoris, un nouveau traitement pour atténuer les douleurs

Quels traitements pour la maladie de Lapeyronie?

Il existe diverses solutions visant à réduire la douleur, la taille de la plaque et la déformation.

Le choix du traitement dépend du profil clinique du patient et de l’évolution de la maladie.

Une rémission spontanée est possible, mais elle concerne surtout les patients jeunes avec des petites plaques.

Les traitements médicamenteux :

Le traitement oral le plus prescrit est la vitamine E, avec des degrés d’efficacité variables selon le profil clinique et l’évolution de la maladie.

Il est très fréquent d’associer cette vitamine à la colchicine (un alcaloïde tricyclique) afin d’obtenir de meilleurs résultats en termes de réduction de la douleur, de la taille de plaque et de la déformation lors de la phase aiguë.

Il existe également d’autres possibilités (oméga 3, coenzyme Q10, POTABA ou potassium para-aminobenzoate, carnitine, acetyl-esters, pentoxyfilline, etc.) dont l’efficacité reste encore à prouver.

L’inconvénient majeur de la thérapie médicamenteuse est qu’elle n’apporte pas de résultats sur le long terme. Les effets indésirables qu’elle peut engendrer sont également à prendre en considération.


Les traitements injectables dans la zone fibreuse :

Les injections de stéroïdes ont démontré des résultats très disparates depuis plus de 50 ans. Selon certains spécialistes, le bénéfice des injections proviendrait davantage de l’effet mécanique dû à l’injection, que l’effet des stéroïdes.

L’utilisation des stéroïdes n’est même plus recommandée à ce jour.

De plus, l’efficacité des traitements injectables (à base de corticoïdes, de collagénase, de vérapamil et bien d’autres) mérite encore d’être étudiée.

Une autre solution existe: l’injection de PRP (Plasma Riche en Plaquettes).

Elle constitue une solution 100% naturelle et fiable puisque le plasma riche en plaquettes est obtenu à partir du sang du patient. En effet, pour obtenir ce sérum, le médecin procède à une centrifugation du sang afin de séparer les différentes couches qui le composent (globules rouges, globules blanches, plasma riche en plaquettes, plasma pauvre en plaquettes, etc.). Le plasma riche en plaquettes recueilli va être réinjecté (à l’aide d’une fine aiguille) au sein de la verge et permettre la libération de facteurs de croissance. Les effets générés sont une diminution de la douleur, une réduction de la densité et de la surface de la plaque fibreuse et une correction de la courbure.


Les traitements physiques:

La thérapie par ondes de choc est particulièrement efficace pour diminuer les douleurs lors de la phase aigüe de la maladie.

Une autre option est l’utilisation d’un extenseur pénien. Il peut être conseillé pour modifier de manière naturelle la déformation d’une verge. Il utilise le principe de traction qui stimule la croissance des corps caverneux et du reste des tissus péniens en forçant les cellules situées à l’intérieur du pénis à se multiplier par cytocinèse. Il permet ainsi de pallier en partie ou totalement à la moindre vascularisation des zones fibrosées.

Enfin, le vacuum permet de redresser efficacement une courbure dans le cas d’une maladie de Lapeyronie légère.


Les traitements chirurgicaux:

Cette option est envisagée en dernier ressort, dans les cas les plus sévères.

Les critères opératoires sont une stabilisation de la maladie, des difficultés ou l’impossibilité d’avoir un rapport sexuel malgré les traitements non chirurgicaux et/ou une propagation de la maladie avec une plaque calcifiée.

Les différentes techniques utilisées (technique de Nesbit ou de Schroeder-Essed, incision des plaques ou résection, implantation d’une prothèse pénienne) peuvent malheureusement entraîner un raccourcissement de la taille du pénis, un taux non négligeable de récidives, des troubles de la sensibilité et une dysfonction érectile.

Attention: ces informations ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical. Seul un médecin est habilité à établir un diagnostic et à prescrire un traitement.


Le médecin vous a conseillé un extenseur pénien pour corriger la courbure pénienne ?

Commandez votre extenseur FAST PENIS EXTENSEUR PRO TITANE version Lapeyronie.

Une solution recommandée par les médecins, urologues, andrologues et sexologues.

Les avantages :

  • Extenseur Pénien composé uniquement d’éléments de qualité médicale.
  • Permet par un procédé mécanique simple de rectifier la courbure du pénis en évitant la chirurgie.
  • Efficacité prouvée par des études cliniques.
  • Résultats durables.
  • Mise en place facile et sans danger pour l’utilisateur.
  • Peut-être porté discrètement sous les vêtements.