Les causes

Une étiologie indéterminée

Diverses suppositions pouvant expliquer l’origine de la maladie

L’étiologie reste indéterminée. Toutefois, il existe certaines suppositions pouvant expliquer l’apparition de la maladie :

  • Une cicatrisation anarchique et inflammatoire d’un traumatisme minime de l’enveloppe des corps caverneux.
  • Des microtraumatismes causés par les rapports sexuels ou d’autres activités.
  • Un facteur génétique prédisposant : maladie de Dupuytren (fibromatose palmaire) ou maladie de Ledderhose (fibromatose plantaire).
  • Une dysfonction du système immunitaire.
  • Une origine infectieuse.
  • Une origine ischémique (diminution de l’apport sanguin artériel).
  • Un diabète.
  • Une hypercholestérolémie.
  • La consommation de tabac.

Les questionnaires à remplir lors du diagnostic 

Lors du diagnostic de la maladie de Lapeyronie, le patient est amené à compléter 3 questionnaires :

IIEF5 (Index International de la Fonction érectile) permettant d’évaluer la fonction sexuelle au cours des 6 derniers mois.

EHS (Echelle de rigidité de l’érection) qui est un outil de mesure important de la fonction érectile. Il est demandé d’objectiver la rigidité de l’érection et d’entourer le grade qui correspond au mieux à sa situation.

  • Grade 1 : Le pénis grossit, mais ne durcit pas.
  • Grade 2 : Le pénis durcit mais pas assez pour permettre la pénétration.
  • Grade 3 : Le pénis est assez rigide pour permettre la pénétration mais n’atteint pas la rigidité maximale.
  • Grade 4 : Le pénis est tout à fait rigide.

T.LUE. permettant de déterminer l’intensité et les circonstances de la douleur, le degré de courbure et la taille des plaques. Ces deux derniers critères sont à déterminer par le médecin.

Testez-vous !

Complétez le questionnaire IIEF5 et évaluez votre fonction sexuelle au cours des 6 derniers mois.

Ces données demeurent anonymes et ne sont pas conservées dans nos bases de données.

Ce test ne se substitue aucunement à un avis médical. Il convient de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic fiable et précis.

Interprétation :

  • Trouble de l’érection sévère (score de 5 à 10),
  • Trouble de l’érection modéré (score de 11 à 15),
  • Trouble de l’érection léger (score de 16 à 20),
  • Fonction érectile normale (score de 21 à 25),
  • Fonction érectile non interprétable (score de 1 à 4).